Accompagnateur à la mobilité

L’accompagnateur à la mobilité rend possible l’accès aux transports de personnes âgées, handicapées, enfants malades. Objectif : réduire leur perte d’autonomie et rendre possible la poursuite de leurs activités quotidiennes.

Description métier

L’accompagnateur à la mobilité aide les personnes fragiles (jeunes, personnes âgées, handicapés, en perte d’autonomie ou souffrant de difficultés temporaires à se déplacer) dans les transports.

Cette activité relève du secteur des services à la personne (SAP).

C’est généralement au moyen d’un véhicule léger de moins de dix places, aménagé ou non,  que l’accompagnateur à la mobilité assure sa mission. Courses, visites médicales, promenades, sorties culturelles… l’accompagnateur apporte son aide depuis le lieu de prise en charge jusqu’à destination et retour.

Dans certains cas, l’accompagnateur est amené à utiliser son propre véhicule ou celui de la personne concernée

Dans les transports en commun, il se renseigne sur les horaires, achète les tickets, anticipe le trajet, choisit l’itinéraire et fait face aux imprévus.

Dans le train ou en avion, il accompagne la personne sur des trajets longs (visite à la famille, vacances…).

A savoir : l’accompagnateur à la mobilité n’est pas apte à réaliser des prestations d’ordre médical, paramédical ou même de portage.

Vigilant, attentif à la sécurité, ponctuel, sensible aux situations difficiles,l’accompagnateur a le sens de l’organisation et de l’anticipation.

Études / Formation pour devenir Accompagnateur à la mobilité

Hormis le permis de conduire B, nécessaire à l’activité,  il n’y a pas de diplômes requis pour exercer en tant qu’accompagnateur à la mobilité.

Il existe cependant un titre professionnel de niveau V (classe de 3e, DNB, CAP) « Conducteur accompagnateur de personnes à mobilité réduite ».

Évolutions

L’accompagnateur à la moblité peut évoluer vers des fonctions d’accompagnement de groupes dans le secteur du tourisme, des séjours linguistiques ou des voyages scolaires.

Il peut aussi rejoindre le secteur de la logistique.

Salaires

Salaire débutant : Smic (1 480,27 € brut mensuel).